La société civile de placement immobilier ou SCPI, est une société qui permet aux personnes qui s’intéressent à l’immobilier d’investir leur portefeuille financier dans l’immobilier de façon indirecte.

La personne peut alors investir en achetant des parts, et ce en s’adressant directement à la banque, ou bien à une société de gestion. Cette personne devient alors investisseur immobilier dans une SCPI, l’investisseur ne s’occupe pas de la gestion du bien, tout en investissant avec d’autres dans plusieurs biens, que ce soit des locaux, des bureaux ou autres…

Parts de scpi : comment cela marche vraiment ?

Au début l’investissement immobilier est mutualisé, donc il n’y pas de risques de perte, l’investisseur a la possibilité d’investir dans plusieurs biens avec plusieurs épargnants comme lui, au lieu d’investir tout son argent dans un seul bien (la méthode classique), il est ainsi protégé par une assurance, il n’est pas gestionnaire, il ne fait qu’acheter des parts en SCPI en investissant son argent. Une fois que la souscription des parts est faite, il peut alors voir son portefeuille s’enrichir en notant qu’il lui sera prélevé de son montant d’investissement jusqu’à 12% de frais d’entrée.

Mais à partir de la première année et ce pour tous les ans, les revenus seront moins garantis, si les locaux sont inoccupés ou en travaux, l’investisseur peut perdre alors le montant de ses revenus, plus 10% en seront prélevés comme frais de gestion.

  • La durée de possession d’une SCPI est de 8 à 17 ans (la durée recommandée).
  • Si les garanties sont inexistantes il est préférable de vendre.

Si l’investisseur n’a aucune garantie quant à la possibilité de vendre ses parts le plus rapidement possible, il faudra attendre de trouver un nouvel acheteur.

D’autres risques sont à prendre en compte, comme le risque de perte en capital si la valeur de revente n’est pas supérieure à la valeur d’achat, donc même après la vente rien n’est encore assuré.

Il faut noter que même après la vente, un revenu sera prélevé comme valeur de sortie, ce dernier sera entre 4 et 6%.

Vous l’aurez donc compris l’investissement financier en immobilier indirect, ou l’achat des parts dans une société civile de placement immobilier n’est pas sans risques, vous pouvez comparer ce type d’investissements avec un autre type qui est l’investissement en OPCI (Organisme de placement collectif en immobilier) et voir ce qui vous correspond le plus.

Parts de scpi : que faut-il retenir quand on veut investir dans l’immobilier ?

Que ce soit dans une SCPI ou un OPCI les risques sont présents, avant d’investir votre portefeuille financier dans un ou plusieurs biens immobiliers vous devez vous informer sur tout : les avantages, les risques, les inconvénients, la durée recommandée…

  • Risque de perte totale du capital investi.
  • Aucune garantie n’est sûre.

Depuis notre rédac, voici nos articles :