La statue bouddha représente une personne dont la sagesse a atteint un seul d’éveil, d’épanouissement idéal et exemplaire. Il est souvent représenté par le fondateur du bouddhisme Siddhartha Gautama, stéréotype du bouddha pur et parfait.

Il est également reconnu pour ses vertus de relaxation et de méditation apaisant l’esprit et l’âme dont les résultats sont incontestés.

Comment bien placer sa statue bouddha ?

Le bon emplacement de votre statue bouddha améliora les ondes perçues dans la maison ou la pièce en question, procurant ainsi un environnement propice à votre épanouissement interne, le positionnement dépend de ce que l’on cherche à ressentir à travers la statue, il y aura donc :

  • Dans le but de la prière ou de la méditation : il est préférable de privilégier un emplacement en hauteur sur un meuble, accompagnée d’objets en lien avec le bouddhisme, le but est de capter l’énergie spirituelle et la diriger vers vous.
  • Dans le cadre d’une décoration épurée et zen de style asiatique : il peut être disposé dans les différentes pièces de la maison ou lieu de travail, il est néanmoins déconseillé de le mettre dans les pièces d’eau (telles que la salle de bain ou les toilettes), ou bien de dormir devant une statue qu’importe sa représentation, car selon certains mythes c’est un présage de malchance.

Il existe néanmoins une liste de consignes à respecter :

  • Ne jamais poser le bouddha dans un endroit impur ou directement sur le sol, car il est la représentation même de la pureté et serait considéré tel un blasphème, outrage à la divinité.
  • Éviter de suspendre des choses au dessus du bouddha ou de mettre des objets décoratifs n’ayant aucune relation avec lui.
  • Il est également déconseillé de le pointer du doigt.

Quels sont les types de statue bouddha ?

  • La roue du dharma ou ordre cosmique : est une statue représentant le fondateur, les mains jointes au torse proches du cœur tout en croisant l’index et le pouce, la paume droite vers l’extérieur tandis que la paume gauche regarde vers l’intérieur. Elle exprime l’enseignement premier croisant le chemin du cœur, d’où la proximité des mains et l’ouverture et fermeture des pommes par rapport à celui-ci.
  • L’illumination suprême : toujours en maintenant les mains près du cœur, il sera cette fois-ci question d’entrelacer 8 doigts et de diriger les index vers le haut, il évoque la confiance en soi, une sensation subtilement ressentie d’apaisement et de sérénité.
  • Méditation : celle-ci élimine les énergies négatives féminines et masculines et joint les ondes positives en une, formant ainsi un flux harmonieux.
  • Pas de peur : sans doute la version la plus répandue des statues bouddha, sa main est en position d’affront et faire face, symbolisant le courage et l’absence de peur.

Depuis notre rédac, voici nos articles :